Les libéraux choisissent d’avancer pour améliorer l’accès aux services de garde pour les familles

16 septembre 2019

Waterloo (Ontario) – Un gouvernement libéral réélu aidera jusqu’à 250 000 enfants qui fréquentent l’école publique à trouver une place en services de garde avant et après l’école en doublant pratiquement les investissements fédéraux.

C’est le mois de la rentrée scolaire aux quatre coins du Canada. Cependant, de nombreuses familles qui ont des enfants à l’école primaire auront de la difficulté à trouver une place abordable en services de garde avant et après l’école. En 2019, moins d’un élève sur trois au primaire trouvera une place – et en Ontario, avec un peu de chance, les familles arriveront à trouver une place, mais il leur en coûtera plus de 4 000 $ cette année. Pour ce qui est des parents qui travaillent le soir ou qui ont des heures de travail irrégulières, pratiquement aucune option de services de garde ne leur est offerte. Puisque la garde des enfants repose toujours de façon disproportionnée sur les épaules des femmes, ce sont trop souvent les mères qui finissent par prendre la responsabilité.

« L’accès à des services de garde de qualité et abordables ne devrait pas être une source de préoccupation pour les parents. Pour encore beaucoup trop de familles, ces services sont hors de prix et difficiles à trouver. C’est inacceptable, a déclaré le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau. Aujourd’hui, nous investissons pour créer des centaines de milliers de nouvelles places en services de garde et réduire le coût de ceux-ci pour les familles. »

Un gouvernement libéral réélu aidera les parents ayant des enfants à l’école primaire en prenant les mesures suivantes :

  • Nous créerons jusqu’à 250 000 places en services de garde avant et après l’école pour les enfants de moins de dix ans;
  • Nous remettrons 800 $ chaque année dans les poches d’une famille typique de quatre personnes vivant en Ontario en baissant de dix pour cent les frais encourus par les parents partout au pays. Plus d’un million de familles bénéficieront de cette mesure;
  • Nous viserons à réserver une partie des nouvelles places en services de garde pour offrir davantage de services aux parents qui font des heures supplémentaires, travaillent la nuit ou ont plusieurs emplois – car ces derniers doivent pouvoir compter sur de l’aide lorsqu’ils en ont le plus besoin.

Nous y parviendrons en doublant pratiquement le soutien financier fédéral fourni aux provinces et territoires par le biais du Cadre d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, ce qui représente un investissement d’au moins 535 millions de dollars de plus chaque année. Ces mesures s’appuient sur quatre années d’investissements libéraux dans les services de garde et les familles, notamment :

  • l’Allocation canadienne pour enfants (ACE), qui, en plus des investissements dans les services de garde, met plus d’argent dans les poches de neuf familles sur dix pour les aider à assumer les coûts élevés liés à l’éducation de leurs enfants. Depuis 2015, l’ACE a contribué à sortir plus de 300 000 enfants de la pauvreté;
  • le Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, qui prévoit un investissement de 7,5 milliards de dollars pour créer des dizaines de milliers de nouvelles places en services de garde partout au pays; et
  • un engagement à créer 40 000 nouvelles places en services de garde, et d’augmenter ce nombre à 100 000 d’ici 2030.

« Tout comme Stephen Harper, Andrew Scheer pense que la façon d’aider les familles est d’offrir un crédit d’impôt à ceux qui envoient leurs enfants à l’école privée, a ajouté M. Trudeau. Les familles canadiennes ont besoin de services de garde abordables et de qualité. Baisser les impôts des plus riches au détriment du vrai monde n’est pas la solution. Les libéraux ont un plan concret pour investir dès maintenant afin que les parents puissent avoir accès aux services dont ils ont besoin pour offrir à leurs enfants le meilleur départ possible dans la vie. »

Document d’information : Améliorer l’accès aux services de garde avant et après l’école et les rendre plus abordables pour les familles