Les libéraux demandent au gouvernement et aux néodémocrates d’appuyer l’étude sur la sécurité ferroviaire du Canada

06 mai 2013

OTTAWA– Le porte-parole libéral en matière de sécurité publique, Francis Scarpaleggia, a fait la déclaration suivante à propos de la sécurité du système de transport ferroviaire au Canada :

« Étant donné le complot terroriste présumé récent visant VIA Rail, il est important plus que jamais que le Parlement procède à une étude sur la sécurité à bord des trains de passagers et de marchandises.

C’est la raison pour laquelle j’ai proposé une motion au Comité de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes pour demander qu’une étude soit menée immédiatement à ce sujet.

Il est essentiel que nous entendions les témoignages d’experts externes, de même que des autorités de Sécurité publique Canada et d’autres ministères, afin d’obtenir un point de vue équilibré de la situation et de vérifier notre capacité d’intervention.

Je demande au gouvernement conservateur et aux néodémocrates d’appuyer ma motion, afin que le comité puisse, à la suite des audiences sur la sécurité du transport ferroviaire au Canada, suggérer quelles améliorations seraient nécessaires. »

-30-

Contexte :

Voici le texte intégral de la motion de M. Scarpaleggia :

Que, conformément au paragraphe 108(2) du Règlement, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale invite des représentants de la Gendarmerie royale, du Service canadien du renseignement de sécurité, de Sécurité publique Canada, de Via Rail, de la Police du Canadien National, des Services de police du Canadien Pacifique, et d’autres experts de l’antiterrorisme dont le témoignage lui serait utile, à comparaître devant lui durant deux séances — publiques ou à huis clos, comme il le décidera—, afin qu’ils l’informent des systèmes et procédures qui sont en place pour protéger le transport ferroviaire au Canada, qu’il s’agisse des passagers ou des marchandises, contre le terrorisme.