Les libéraux interviennent concrètement pour corriger le Programme des travailleurs étrangers temporaires et protéger les emplois des Canadiens

16 avril 2013

OTTAWA– Le porte‑parole libéral en matière de ressources humaines et du développement des compétences Rodger Cuzner a déclaré que les libéraux presseront la Chambre des communes de prendre aujourd’hui des mesures immédiates afin de corriger le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et de garantir qu’il est utilisé pour compléter et non pas remplacer la main‑d’œuvre canadienne.

« Le PTET a été conçu pour compléter les rangs des travailleurs canadiens là où il existe une pénurie de main‑d’œuvre locale que nous ne pouvons pas combler, a dit M. Cuzner. Or, depuis que les conservateurs sont au pouvoir, le nombre des travailleurs étrangers temporaires a bondi de 140 %, et de récents rapports ont démontré que ce programme est utilisé pour remplacer des travailleurs canadiens, au mépris des règles établies pour l’encadrer. »

Le gouvernement conservateur a fait semblant d’être préoccupé par la façon dont le PTET fonctionne, mais il n’a rien fait pour y apporter des correctifs. En novembre dernier, à la suite d’articles publiés dans les médias soulignant qu’une compagnie minière de la Colombie‑Britannique avait fait venir des travailleurs de Chine dans le cadre du PTET, alors qu’il y avait ici des mineurs qualifiés pour remplir les emplois, les conservateurs se sont engagés à procéder à un examen du PTET. À ce jour, cet examen ne s’est soldé par la publication d’aucun résultat.

« Les conservateurs disent encore qu’ils feront un examen du PTET, mais c’est manifestement de la poudre aux yeux, a ajouté M. Cuzner. Pendant que le gouvernement se croise les bras et laisse ces problèmes persister, le Parti libéral agit concrètement en demandant à la Chambre des communes d’étudier ce dossier dans les plus brefs délais et de proposer des solutions constructives pour corriger le PTET et garantir aux Canadiens l’accès à notre marché du travail. »

-30-

Contexte :

La motion libérale pour une journée de l’opposition peut être consultée ici.