Les libéraux mènent un débat d’urgence sur le conflit syrien qui menace de s’étendre au niveau régional

07 mai 2013

OTTAWA– Le porte-parole responsable des affaires étrangères Bob Rae a fait la déclaration suivante à propos de l’acquiescement à sa demande pour un débat d’urgence aujourd’hui à la Chambre des communes sur le conflit en Syrie :

« La menace d’une propagation du conflit de la Syrie dans la région avoisinante est maintenant plus lourde que jamais. Ces derniers jours, Israël a lancé plusieurs frappes aériennes pour empêcher le transfert d’armes iraniennes par le régime syrien au groupe terroriste Hezbollah, et il y a des inquiétudes très concrètes au sujet de la prolifération et de l’utilisation d’armes chimiques. Par ailleurs, la situation humanitaire s’aggrave de jour en jour alors que le nombre de réfugiés et de personnes déplacées augmente.

Le débat d’urgence de ce soir offre l’occasion de poser au gouvernement canadien des questions vitales concernant les discussions qu’il entretient avec nos alliés, quelles mesures il prend, et également de débattre du rôle que le Canada devrait assumer dans les efforts internationaux pour appuyer la population syrienne.

Alors que les conservateurs s’empressent de nous dire ce qu’ils ne sont pas prêts à faire, ils refusent de nous dire clairement comment ils feront face à cette situation de plus en plus troublante. Les Canadiens méritent d’être tenus informés de la position que nous adopterons avec nos alliés dans les jours à venir. »