La Semaine de l’égalité des sexes – Déclaration du chef du Parti libéral du Canada

22 septembre 2019

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion du début de la Semaine de l’égalité des sexes :

« L’égalité des sexes profite à tous. Lorsque tout le monde a une chance réelle et égale de réussir, c’est toute notre société qui en bénéficie, qu’il soit question de faire avancer la paix, de combattre la crise climatique ou de bâtir des économies qui profitent au plus grand nombre. Chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour faire de l’égalité des sexes une réalité, et la Semaine de l’égalité des sexes nous encourage à avancer dans cette direction.

La semaine dernière, nous avons annoncé qu’un gouvernement libéral réélu créera des centaines de milliers de nouvelles places en services de garde avant et après l’école et doublera pratiquement les investissements fédéraux dans les services de garde. De plus, nous franchirons des étapes pour offrir à tous les nouveaux parents un congé familial payé garanti. Étant donné que les soins aux enfants incombent encore de manière disproportionnée aux femmes, ces mesures représentent une étape importante vers l’égalité des sexes et feront une différence dans la vie des familles à travers le pays.

Le gouvernement libéral a placé l’égalité des sexes au cœur de son travail depuis le début de son mandat. Au cours des quatre dernières années, nous avons pris des mesures sans précèdent pour faire avancer les droits des femmes, des filles et des personnes de toutes les identités de genre. Nous avons adopté une loi historique sur l’équité salariale, en plus d’ajouter l’identité et l’expression de genre au nombre des motifs de protection dans la Loi canadienne sur les droits de la personne. Nous avons pris des mesures pour promouvoir le leadership des femmes au sein des conseils d’administration et à la tête d’entreprises, en plus d’appuyer les entrepreneures par le biais d’un plan visant à doubler leur nombre d’ici 2025. Nous avons également lancé la toute première Stratégie nationale pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. De plus, grâce à notre Stratégie nationale sur le logement, nous avons créé plus de 7 000 places en refuge pour les survivants de violence familiale et nous veillons à ce que les femmes, leur famille et leurs enfants aient accès à un logement sécuritaire et abordable.

Au-delà de nos frontières, nous avons lancé la toute première Politique d’aide internationale féministe du Canada qui met le renforcement du pouvoir, l’éducation et la santé des femmes et des filles au centre de nos mesures d’aide au développement. Nous avons créé le Conseil consultatif du G7 sur l’égalité des sexes et, grâce à son leadership, nous avons réalisé un investissement sans précèdent dans l’éducation des femmes et des filles dans des situations de crise ou de conflit. Cet été, nous avons également annoncé un investissement historique pour protéger les droits en matière de santé reproductive des femmes et des filles à travers le monde. Cet investissement permettra d’encourager l’accès universel à la planification familiale, à la contraception, à l’éducation sexuelle complète ainsi qu’à des services d’avortement sécuritaires et légaux et de soins post-avortement. Le Canada a aussi présidé la Coalition pour les droits égaux, le premier réseau intergouvernemental visant à promouvoir et à protéger les droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) à l’échelle mondiale.

Cependant, nous avons encore beaucoup de travail à faire. À travers le monde, les droits des femmes et l’égalité des sexes sont menacés, qu’il s’agisse de la légitimation de la violence fondée sur le sexe ou des attaques portées au libre choix des femmes. Les femmes transgenres, les femmes autochtones, les femmes racialisées, les femmes vivant avec un handicap, les femmes à faible revenu, les migrantes et les réfugiées ainsi que les personnes de diverses identités de genre font encore face à des obstacles injustes et inacceptables. Cela doit changer.

Nous allons poursuivre ce travail, tout comme nous l’avons fait jusqu’à présent. Au Canada, certains politiciens ont l’intention de faire marche arrière en matière de droits et veulent couper l’accès à des services importants comme les centres de santé et d’aide aux victimes d’agression sexuelle. Cependant, la Semaine de l’égalité des sexes nous rappelle que nous pouvons choisir d’avancer. Faisons front commun, travaillons ensemble et bâtissons un Canada plus égal et un monde meilleur pour tous. »