L’échec des conservateurs dans le secteur touristique coûte des emplois aux Canadiens

07 mai 2013

OTTAWA– La porte-parole libérale en matière de petites entreprises et de tourisme Joyce Murray a déclaré aujourd’hui que les compressions effectuées par les conservateurs dans le secteur touristique coûtent des emplois aux Canadiens et ont de graves répercussions sur notre pays en tant que destination touristique mondiale.

« Dans son rapport annuel, la Commission canadienne du tourisme confirme que les compressions budgétaires répétées du gouvernement conservateur et ses bévues politiques ont coûté des milliers d’emplois canadiens et compromis la prospérité de l’industrie canadienne du tourisme, a ajouté Mme Murray. Avec les conservateurs de Harper au pouvoir, la part du Canada sur le marché touristique mondial est en forte baisse, tandis que ce dernier croît de manière exponentielle. »

Au cours de la dernière décennie, et comme le souligne le Rapport annuel 2012 de la Commission canadienne du tourisme, les dépenses liées au tourisme international ont été multipliées par deux, passant de près de 500 milliards de dollars à plus de 1 billion de dollars. Pourtant, au cours de cette même période, le Canada a chuté à une vitesse alarmante de la 7e à la 18e destination la plus visitée au monde, alors que le nombre moyen de visiteurs annuels a baissé de 20 millions à 16 millions. Entretemps, d’ici l’année prochaine, la Commission ne recevra que 58 millions de dollars en financement – une diminution de 23 pour cent à son financement de base sans les deux dernières années seulement.

« Le tourisme est une industrie valant 80 milliards de dollars ici, au Canada, et contribuant directement ou indirectement à près de 10 pour cent de tous les emplois au Canada, a spécifié Mme Murray. Alors qu’il en va du revenu de tant de familles de la classe moyenne et de l’emploi de tant de jeunes, l’échec des conservateurs dans le secteur touristique témoigne d’une immense incompétence économique. »